Mary MILES

1886  -  1905

Vivante parce qu'elle a été aimée, elle est présente parce qu'elle est toujours nommée

 Still alive for she was loved, still with us for her name lives on

 

  Née 19 ans plus tôt à Camberwell, un faubourg du sud de Londres, Mary Miles avait pris passage à bord du Hilda pour se rendre ensuite à Pontivy au domicile du Capitaine de Montaudry, un Capitaine au Long Cours qui l'avait engagée comme précepteur pour ses enfants. Cette jeune femme dont le corps fut retrouvé sur la plage de Saint Cast, n'avait plus de mère, seulement un père et une belle-mère qui de 1895 à 1901 l'avaient placée à l'orphelinat du Franciscan Convent de Woodchester. La presse à l'époque du naufrage rapporte que lorsque l'on fit l'inventaire de ses poches aux fins d'identification, on y trouva outre l'adresse à Pontivy, un billet griffoné à la hâte sur lequel on pouvait lire "Priez pour moi". Lorsque par la suite j'ai écrit dans "La Pierre des Portes" le récit du naufrage, j'ai volontairement choisi de faire de Mary mon héroïne afin de rappeler le souvenir, de celle qui fut un temps oubliée dans la terre du cimetière de Saint Cast jusqu'à son exhumation et son transfèrement en Angleterre.

   Ne me demandez pas pourquoi ce choix, je ne saurais y répondre ou plutôt je vous dirais que c'est parce que je sentais que ce devait être elle et cela depuis l'instant où j'ai connu son histoire.

     Born 19 years earlier in Camberwell, a small district of South London, Mary Miles was travelling on board the Hilda on her way to Pontivy where Captain de Montaudry had hired her as tutoress to his children. This young lady whose corpse was found on the beach at Saint Cast had lost her mother and had been raised by her father who from 1895 to 1901 had placed her in the orphanage of the Franciscan Convent at Woodchester. Newspapers at the time of the wreck reported that when searching her pockets for identification, a piece of paper hastily scribbled with the words "Pray for me" had been found. When later on I undertook writing "La Pierre des Portes", the story of the wreck, I chose Mary to become my heroine in an attempt to keep alive the memory of the orphan who had been forgotten for a time in the soil of a cemetery at Saint Cast and had later been exhumed to be transferred to England.

   Don't ask me the reason for this choice, I could not tell you why but I have to say that since the very first moment when I got to know her story, I became sure that it had to be her.

 

Up to the mid-nineteenth century, Camberwell was visited by Londoners for its rural tranquillity and the reputed healing properties of its mineral springs. Like much of inner South London, Camberwell was transformed by the arrival of the railways in the 1860s. Camberwell today is a mixture of relatively well preserved Georgian and twentieth century housing, including a number of tower blocks. Camberwell Grove and Grove Lane have some of London's most elegant and well preserved Georgian houses.

 

Jusqu'à la moitié du 19e siècle, Camberwell était recherché des londonniens pour la tranquillité de sa campagne et pour les propriétés de guérison de ses eaux minérales. Comme nombre de faubourgs du sud de Londres, Camberwell fut transformée par l'arrivée du train dans les années 1860. De nos jours, Camberwell est un mélange de demeures géorgiennes relativement bien préservées et de constructions modernes. C'est dans Camberwell Grove et Grove Lane que l'on trouve les plus élégantes de ces demeures.

 

Dans le registre des entrées de l'Orphelinat de Woodchester, l'arrivée de Mary le 24 Août 1895 à l'âge de 9 ans. Elle y séjournera jusqu'au 25 Avril 1901.
Recorded in the register of entries at the Woodchester's Orphanage, the arrival of Mary on Aug. 24th, 1895, aged 9. She will remain there until April 25th, 1901

Visite du Couvent    Visit the Convent

 

 
La plage de Saint Cast sur laquelle furent retrouvés de nombreux corps.  At Saint Cast, the beach where many corpses were found   Epaves trouvées sur la plage - Wreckage found on the beach
     

Octobre 2011

   Grâce aux recherches de Michèle Segura-Coz en GB, c'est tout un lot de nouvelles informations de grande valeur qui vient de ressurgir de ce passé déjà lointain. Ainsi, nous avons pu reconstituer la composition de la famille Miles lors du recensement de 1894 et confirmer que le corps de Mary fut transféré en Angleterre pour y être inhumé peut-être aux côtés de sa mère décédée en septembre 1894. On en déduit également que c'est donc quelques mois après ce décès que le père aura placé les deux dernières fillettes chez les soeurs de Poor Clares, gardant semble-t-il les ainés avec lui. Ci-dessous le relevé de ce recensement.

 

 

October 2011

  Thanks to the researches conducted by Michèle Segura-Coz in GB, it is now a mass of information that has just been recovered from that ancient time. We were thus able to reconstitute the composition of the Miles family as it was at the time as recorded in the Census of 1894 and confirm that the corpse of Mary was transferred to England maybe to be buried with her mother who was deceased in September 1894. We can also deduce that it was a few months after the death of his wife that Louis the father put his two younger daughters in the orphanage of the Poor Clares, apparently keeping his elder children with him. See the copy of the Census below.

Recensement - 1894 - Census

 

St. Patrick's Catholic Cemetery

 

    La municipalité de Saint Cast n'ayant pas reçu de consignes quant à la dépouille de Mary, elle avait été inhumée dans le cimetière de la commune à l'issue de la cérémonie des obsèques. Les soeurs de Woodchester avaient alors été soulagées de savoir qu'elle reposait en terre catholique. Il faut préciser que dès l'arrivée de Mary et de sa soeur Gertrude à l'orphelinat, les Soeurs avaient cru bon de les faire aussitôt catholiques en baptisant ces petites protestantes. Cette mention figure sur le registre d'admission à l'orphelinat. Mais comme on peut le lire ci-dessous dans ce courrier adressé au Curé de Saint Cast, la décision de rapatrier le corps en Grande Bretagne ne fut pas particulièrement appréciée des religieuses... Mais l'histoire n'allait pas s'arrêter là !

 

    The city of St Cast having not received any instructions concerning Mary's corpse, she was buried in the churchyard immediately after the funeral. The Woodchester's Sisters were relieved to learn Mary had been buried in catholic ground. It must be said that upon their arrival at the Orphanage, the Sisters had first baptised Mary and Gertrude, the little Protestants. This is mentionned in the orphanage register. But as we  can read from this letter (below) addressed to the Curé of St Cast, the decision to rapatriate Mary's body in Great Britain was not especially welcomed by the Sisters... But the story had not gone to an end !

 

 Automne 2012

Après avoir découvert que la piste du cimetière de Camberwell ne menait nulle part, nous reprenons les recherches, peut-être cette fois vers un cimetière de Walthampton, ville où son père résidait alors.

 

   Autumn 2012

Having discovered that the possibility of Camberwell Cemetery was not the right one, we are now searching in the direction of Walthampton Cemetery, a town where his father was then living.

     

 11 Décembre 2013 -  On a retrouvé Mary !

 

   Dec.11, 2013  -  Mary has been found !

Finalement après de longues recherches, c'est Michèle qui a retrouvé la sépulture de Mary, pas vraiment là où on l'attendait. Grande nouvelle mais aussi un peu de déception car Mary n'a pas de stèle à son nom et sans le secours du gardien de ce cimetière, elle n'aurait jamais été retrouvée. Aussi avons-nous décidé de lui en offrir une, c'est la prochaine étape...   Finally after long researches Michèle managed to find Mary’s burial place yet not exactly where we expected to find it. A happy discovery even though a disappointing one: Mary hasn’t got a gravestone with her name on it and without the precious help of the cemetery keeper she would never have found it! That’s the reason why we’ve decided to offer Mary a tombstone. This is the next step…

Deux émouvants portraits surgis du passé - Two moving portraits suddenly revealed from the past

 

Si vous pouvez ajouter quoi que ce soit à cette page, contactez-moi - If there is anything you could add to this page, please contact me.